Ca pousse toujours à la manchotière. Les poussins devenus poulets ne sont pas à la phase la plus élégante de leur croissance. Leur morphologie est plutôt cocasse : une petite tête sur un corps énorme, avec des ailerons ballants qui touchent le sol. Le poil du duvet commence aussi à tomber, en bas du ventre et sur les ailerons, transformant la manchotière en immense pelouse grise, faite de neige granuleuse mélangée aux poils. L'aspect est particulier. Les adultes sont moins présents, leur progéniture devenant plus autonome, mais les jours sont encore longs avant de pouvoir aller à l'eau.

IMG_0909