Avec la remontée des températures, les zones accidentées de la banquise se remplissent d'eau de fonte mêlée à l'eau de mer qui remonte par les fissures de la banquise. Les phoques et leur progéniture grandissante profitent donc de ces endroits quasi paradisiaques, faits de lagons d'eau bleu turquoise et de plages de sable blanc, pour faire la sieste au Soleil.