IMG_9873

Non, on ne vend pas de glaces sur l'Astrolabe. Il faudrait déjà avoir de l'appétit. L'Astrolabe n'est pas qu'un bateau, c'est aussi un glacier aux côtés duquel nous vivons. C'est ce qu'on nomme un glacier émissaire. Tout autour de l'Antarctique, de nombreux glaciers crachent des icebergs dans la mer, comme les trop-pleins d'une baignoire qui déborde. Le glacier de l'Astrolabe n'est pas très grand, comparés à d'autres comme le Mertz pas très loin à l'Est de la côte adélienne. La neige s'accumule petit à petit sur l'Antarctique et se transforme en glace. Pourtant, il ne neige que quelques centimètres par an au milieu du continent, c'est un véritable désert. Mais les milliers d'années se sont succédés et l'épaisseur de glace atteint 4 km au coeur de l'Antarctique. Il faut bien que toute cette glace s'évacue, ce qu'elle fait par les glaciers qui l'entourent. Le glacier de l'Astrolabe peut avancer d'un mètre chaque jour. 

 

GlacierAstro

 

Sur cette vue aérienne, extraite d'une vidéo, on visualise parfaitement la langue glacière qui déborde sur la mer, et qui relâche à son extrémité des icebergs qui dérivent ou qui s'échouent sur le fond marin. En avant plan du glacier, la baie Lejay, l'île des Pétrels et ses voisines au milieu de la photo, l'île Gouverneur, allongée, en dessous et à gauche des Pétrels…