Le monde polaire est un univers de passionnés. Certains viennent y passer un hiver entier, au service direct ou indirect de la science. D'autres y reviennent tous les ans, le temps d'un été, mettre leurs compétences au service de la logistique des bases polaires. Deux techniciens de l'IPEV, habitués des campagnes d'été, le pilote et le mécanicien du deuxième hélicoptère qui assurait la liaison entre l'Astrolabe et la base Dumont d'Urville ont perdu la vie dans un accident survenu au-dessus de la banquise, à 90 km de la base, lors de la première rotation du bateau.

Nous pensons tous aux familles et aux proches des disparus, à nos prédécesseurs de la TA 60 qui se préparaient à accueillir sur la base de nouveaux arrivants après huit mois d'isolement, aux passagers de l'Astrolabe qui font demi-tour vers Hobart après avoir perdu, pour certains ceux qui ont été leurs compagnons de voyage depuis deux semaines, pour d'autres des collègues et amis. Je pense en particulier à Sophie et Baptiste, nos deux compagnons d'hivernage, et à ceux qui découvraient la banquise pour la première fois sur cette rotation de l'Astrolabe. Ce premier contact avec l'Antarctique leur laissera un souvenir amer.